• Le Prophète (sur lui la paix) avait une mosquée faite avec des troncs et des palmes de dattiers (al-Bukhârî). Il n'est cependant pas obligatoire d'avoir des mosquées qui soient exactement pareilles, faites uniquement avec ces matériaux. A l'instar de ce qu'avait fait le 3ème calife, Uthmân (al-Bukhârî), il est au contraire permis d'embellir quelque peu les mosquées.

    Cependant, cet embellissement doit être orienté (et donc limité) par des principes que la révélation nous a communiqués , et qui sont au nombre de quatre :

    1) que la beauté de la mosquée d'un lieu ne soit pas une cause de fierté par rapport à celle d'un autre lieu :

    Car être fier de ce genre de choses est puéril, et le Prophète (sur lui la paix) avait dit à ce propos : "Parmi les signes de la fin du monde, il y a le fait que les gens s'enorgueilliront de [la beauté de] leurs mosquées" (Abû Dâoûd).

    2) que nos mosquées n'aient pas un luxe exagéré :

    En effet, car le Prophète (sur lui la paix) a dit : "Dieu ne m'a pas demandé de construire les mosquées superbement (tashyîd ul massâdjid)." Ibn Abbâs ajoutait ensuite : "Vous décorerez (zakhrafah) vos mosquées comme les [gens d'autres religions] ont décoré leurs lieux de culte" (Abû Daoûd).

    3) que nous nous souvenions que les musulmans habitent aujourd'hui dans toutes les parties de la ville :

    En effet, car à l'époque du Prophète (sur lui la paix), les musulmans avaient construit des mosquées partout où il y avait un nombre conséquent de musulmans. Les livres de Hadîths nous montrent qu'à Médine du vivant du Prophète, il y avait non seulement la "Mosquée du Prophète" ("Masjid Nabawî"), mais aussi et dans le même temps, d'autres mosquées dans d'autres quartiers de la ville : "Masjid Banî Amr ibn Awf" (à Qubâ) ; "Masjid Banî Zurayq" ; "Masjid Banî Mu'âwiyah" ; "Masdjid Banî Abd-il-ash'hal".

    4) que nous nous souvenions que nos cœurs sont également à construire et que nos actes sont à embellir :

    En effet, car le Prophète (sur lui la paix) a dit : "Viendra une époque où les musulmans s'enorgueilliront de leurs mosquées, mais ne les rendront que très peu vivantes ('imârah)" (Ibn Khuzayma) …

    Les musulmans n'auront pas fait ce que Dieu leur demande s'ils se contentent de construire de beaux bâtiments et oublient de construire leur cœur et de l'embellir. Or, le Prophète (sur lui la paix) nous a enseigné la purification et l'embellissement du cœur. Il disait :
    "O Dieu, purifie mon cœur de l'hypocrisie, mes actes de l'ostentation, ma langue du mensonge, mes yeux de regarder ce qu'ils ne doivent pas (al-khiyânah). Car Tu connais l'œil qui trahit et ce que cachent les cœurs" (al-Bayhaqî).
    "Purifie mon cœur des péchés comme on purifie un vêtement blanc des impuretés" (al-Bukhârî et Muslim).
    "O Dieu, embellis-nous par la beauté de la foi" (an-Nassaï)

    Le Prophète avait une Mosquée petite et simple, une Foi grande, belle et merveilleuse. Nous avons des Mosquées grandes, belles et majestueuses ; mais notre Foi est-elle grande, belle et merveilleuse ?


    Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique